Trégor, la Bretagne authentique

Trégor, la Bretagne authentique

Circuit touristique dans le Trégor

Un circuit pour une journée où vous croiserez le chemin de bénévoles gérant un village reconstitué du siècle dernier, puis vous admirerez l’excellence architecturale des enclos paroissiaux avant de découvrir un animal fascinant, le loup, avant de repartir dans la passé des temps immémoriaux en visitant l’Abbaye de Relec et les rues du petit village de Plounéour-Menez. Tout cela en passant par les landes sauvages des Monts d’Arrée, derniers refuges des loups en Bretagne. Vous traverserez des villages authentiques où le temps n’a pas de prise et vous plonge dans le passé à la recherche des souvenirs d’antan.

Camping Trégor

Partez à la découverte du Trégor à partir du camping de la Baie de Terenez et découvrez des trésors du patrimoine breton dans le Finistere.

Pour réaliser ce circuit, prévoyez une journée afin de prendre le temps de découvrir et d’apprécier chacune des étapes, qui offrent toutes des visites d’un grand intérêt, en vous réservant la possibilité d’un pique-nique puisque ce circuit aborde le parc Régional d’Armor et les monts d’Arrée.
A 20 minutes du camping de la baie de Terenez, en direction de Morlaix puis la D712 vers Plouigneau, petit village traditionnel Breton.

 

L’écomusée de la métairie de Plouigneau: Créé à l’initiative de passionnés attachés à l’histoire de leur patrimoine, ce musée vivant retrace l’évolution du pays de Trégor entre 1870 et 1970. L’écomusée est porteur d’une idée simple: le passé sert le présent par la compréhension de la relation de l’homme à son milieu.

camping plouigneau finistere
Ainsi, Plouigneau a reconstitué un village tel qu’il était au début du XXe siècle avec:
– la rue des métiers, boulanger, vannier, sabotier, coiffeur, forgeron, bourrelier, cordonnier
– la maison d’habitation avec la « pièce à vivre » où meubles et ustensiles culinaires sont à l’identique d’une maison familiale du début du siècle. On peut voir un lit-clos caractéristique de la nécessité de préserver l’intimité.
– les bâtiments d’élevage et agricoles avec l’étable, l’écurie et la soue à porcs et un ensemble d’engins agricole dans les hangars: cette présentation montre l’évolution technologique de l’outillage pour réaliser les différents travaux agricole du début du siècle (labours, semailles, moissons, fenaisons) ainsi que les particularités locales comme le broyage des ajoncs pour l’alimentation des chevaux.
– La classe d’école où tous les détails sont là: le poêle, la règle en bois, la longue baguette, les cartes au mur jusqu’au fameux bonnet d’âne qui peut être rappelleront de mauvais souvenirs à certains!
Le site est animé par les bénévoles de l’écomusée qui pourront sur demande vous proposer diverses animations. Il est ouvert de Avril à Octobre. Votre temps de visite est d’ environ 2 h.
Renseignements :
5 Rue de la gare 29610 PLOUIGNEAU
02.98.79.85.80/ contact@le villagebreton.fr

Après 20 minutes en direction du sud, vous trouverez Plougonven, village aux portes des Monts d’Arrée et du Parc Régional d’Armor. A votre guise de vous promener dans cette magnifique nature préservée après avoir admiré l’enclos paroissial. C’est un ensemble architectural typique des bourgs bretons, ils forment un espace clos où sont rassemblés un ossuaire, une chapelle, une porte triomphale et un calvaire orné de personnages. Les scènes ciselées dans la pierre relient le monde des vivants au royaume céleste. Ces superbes monuments, datés à partir du 15e montrent ferveur régionale autant que la prospérité issue de la manufacture textile et des ports d’alors. Ne ratez pas l’illumination des calvaires qui a lieu chaque été alternativement dans les communes possédant les calvaires monumentaux. A cette occasion grâce à une mise en scène technique exceptionnelle, ces grands édifices religieux retrouvent pour un soir les couleurs originelles qu’ils ont perdues avec le temps. Durant ces jours de festivités, chaque commune propose un programme d’animations gratuites. En effet la Bretagne est très croyante et près de 900 saints protègent ses fidèles. C’est ce qui explique que le territoire soit autant parsemé de croix, de statues, de chapelles et de calvaires… et qu’elle rende ainsi hommage à ses Saints. La route des enclos paroissiaux est une autre idée de circuit. (Guéhenno, Saint-Jean-Tromilon, Pleyben, Plougastel Daolas, Guimiliau, Saint-Thégonnec et Plougonven).
Renseignements
Association « 7 calvaires monumentaux de Bretagne »
1 rue Jean Fournier
29200 Plougastel-Daoulas
02.98.37.57.57

 

Direction Le Cloître-St-Thégonnec , comme son voisin, le village est ancré sur la partie orientale des Monts d’Arrée et du Parc régional d’Armor, ce qui le place à une altitude de 210 mètres. La proximité des nombreux cours d’eau qui jouxtent cette terre a permis l’implantation de nombreux moulins à eaux, principalement à papier, qui malheureusement n’ont pas résisté au temps.
Le village abrite le musée du loup, espace unique en France où le loup vous est conté par des animations ludiques et interactives, pour petits et grands. C’est un voyage dans l’univers de cet animal fascinant. Outre le comportement de ce mammifère et sa biologie, vous découvrirez au travers des traditions et des légendes la relation intrinsèque qui s’est forgée entre l’homme et le loup. Par ailleurs les guides de ce musée organisent régulièrement une sortie dans les monts d’Arrée pour reconnaître l’ancien territoire où fut aperçu il y a un peu plus de 100 ans le dernier loup des Monts d’Arrée. Il est ouvert pendant tout l’été et pendant les petites vacances scolaires.
Renseignements
Musée du Loup
1 rue du calvaire
29 410 Le Cloître Saint-Thégonnec
02.98.79.73.45
musee.du.loup@wanadoo.fr
Votre circuit se poursuit jusqu’à l’Abbaye du Relec, à mi-chemin entre le Cloître-St-Thégonnec et le village de Plounéour Menez. Fondée au XIe siècle par des moines de l’ordre cistercien, venus de l’abbaye de Bégard, elle a été édifiée sur l’emplacement d’une autre église. Ces moines, comme la règle le prévoit, subviennent à leur besoin par le travail de la terre et de l’élevage. C’est ainsi que prospéra largement l’Abbaye jusqu’au XVe siècle. L’Abbaye a aussi contribué au développement économique de la région en adoptant la « Quevaise » (système de répartition de l’exploitation de la terre où chaque paysan est doté d’un lopin de terre à cultiver, d’un emplacement pour une maison et un jardin). Ce système fut créé pour favoriser l’implantation de paysans pour défricher des terres ingrates et l’assigner à résidence sous la sujétion du Seigneur. En contre partie, le paysan assujetti, même si les contraintes d’exploitation sont très contraignantes, est garanti de jouir à perpétuité de son lopin de terre. La « quevaise » qui a fonctionné pendant 5 siècles, a forgé une identité communautaire et égalitaire laissant dans la mémoire collective une attitude bienveillante à l’égard du collectivisme. Si on regarde les cartes des villages concernés par la « Quévaise » avec les bastions traditionnels, on s’aperçoit qu’elles se superposent assez bien. En effet, ce n’est que tardivement (1850) que le droit à la vente de la propriété communautaire de la « Quevaise » à des particuliers a été autorisé.
L’église abbatiale d’architecture initiale romane a subi de régulières transformations. A l’intérieur, grâce à sa restauration on peut y voir: un retable du XVIIe siècle, une vierge à l’enfant de style baroque breton, un escalier à balustre en granit qui conduisait au dortoir des moines. Outre l’église, le domaine montre les vestiges d’un système hydraulique révolutionnaire pour l’époque, les restes du cloître, des jardins et d’une monumentale fontaine érigée autour d’un obélisque.

En route pour la dernière étape du circuit, Plounéour-Menez à 5 minutes de l’Abbaye. Ce petit bourg a une riche histoire, dont de nombreuses légendes qu’elle doit sans doute, à sa proximité avec les points culminants des Monts d’Arrée: Le Roc’h Ruz et le Roc’h Trevezel. Un vaste choix de sentiers de randonnées, entretenus et balisés, sont offerts aux amoureux de la balade en pleine nature.
Outre son exceptionnel patrimoine naturel, Plounéour-Menez apporte au visiteur de nombreux éléments pour comprendre l’âme de ce pays. La puissante famille de Coëtlosquet dont certains ont joué un grand rôle dans l’histoire de France a régné sur le bourg jusqu’à la Révolution. C’est Olivier II qui fit bâtir le moulin en 1608 où l’on peut encore voir les armoiries de la famille Coëtlosquet sur le pignon au dessus de la porte. Son fils participera à la construction de l’église paroissiale en 1650. A partir de cette date, c’est l’âge d’or du commerce du lin qui fera des marchands de toile des « julots » (aristocratie paysanne). Ce sont eux qui forgèrent l’architecture de la région en érigeant de nombreux édifices religieux (enclos paroissiaux, églises, retables et calvaires) et qui érigèrent de belles maisons avec des porches surélevés et une belle surface d’habitation. La commune a prospéré également grâce à ses ardoisières, situées sur le versant nord des monts d’Arrée, qui fournissaient les chantiers de nombre de construction ou de châteaux.
Les manoirs de Penhoat et le manoir de Coëtlosquet sont aujourd’hui propriété privée mais de très nombreuses maisons anciennes ayant appartenu aux marchands tisserands sont encore visibles ainsi que des puits, des fours à pains, des moulins, de belles granges, les Kanndis (maison à buée pour le tissage du lin) qui témoignent de la prospérité de la région.
Renseignements
Point Information
6 place de la mairie
29410 PLOUNÉOUR-MÉNEZ
Tel : 02.98.78.94.86
Fin de la balade en pays des Monts d’Arrée. Cette boucle d’une centaine de kilomètres permet de voir le meilleur du pays au sud de la Baie de Morlaix. Réservez dès maintenant un emplacement ou mobil home dans le Finistère Nord et partez à l’aventure dans le Trégor.

 

camping tregor, camping monts d’arrée, location mobil home bretagne pas cher